Conduite et règles à respecter en présence de véhicules d’urgence

Que faire à l’arrivée d’un véhicule d’urgence ? Quelles sont les règles ? Comment vous comportez-vous sur l’autoroute ? De nombreux usagers de la route ne savent pas comment se comporter face aux véhicules d’intervention d’urgence. Comment réagir dans une telle situation ? Y a-t-il des règles particulières à suivre en ville ou sur l’autoroute ? Pouvons-nous être condamnés à une amende si le véhicule d’urgence ne passe pas à cause de nous ? Il y a quelques principes à respecter.

Règles de base pour la sécurité routière

Les véhicules d’urgence équipés de feux clignotants et de sirènes ont la priorité sur tous les autres véhicules, même dans les zones où la circulation est contrôlée par des signaux lumineux (art. 27, al. 2, GRL). Les véhicules d’urgence sont :

– la police (également les véhicules banalisés)

– les ambulances

– les pompiers

– les douanes

En tant que conducteur, vous êtes tenu de dégager la route immédiatement, si nécessaire en arrêtant le véhicule. Indiquez vos intentions pour avertir les autres utilisateurs.

Le couloir de secours en cas d’urgences sur les autoroutes

Sur l’autoroute, il y a souvent des ralentissements ou des embouteillages. Les réflexes que vous devez avoir dans ce cas sont les suivants :

1. Allumez vos feux de détresse pour avertir les conducteurs derrière vous.

2. Roulez spontanément sur le côté pour créer un couloir (voie d’évacuation) permettant le passage des véhicules de secours.

3. Si l’autoroute a deux voies dans la même direction, laissez un espace entre les deux voies.

4. Si l’autoroute a trois voies dans la même direction, les véhicules de la voie la plus à gauche poussent vers la gauche, tous les autres vers la droite, afin d’offrir une bande d’arrêt d’urgence aux véhicules de secours.

5. Serrez le bord de la route aussi fort que possible sans endommager la bande d’arrêt d’urgence, sauf en cas d’absolue nécessité.

6. Dans les tunnels, la bande d’arrêt d’urgence n’est souvent pas présente. Dans ce cas, il est conseillé de s’arrêter le plus près possible du bord de la route.

Urgences en ville

Si des véhicules d’urgence sont impliqués dans la conduite en ville, n’oubliez pas :

1. Dégagez la rue dès que vous entendez arriver un véhicule de secours. N’attendez pas qu’il soit derrière vous pour le laisser passer.

2. Soyez prudent si vous devez intervenir sur un trottoir, un passage piéton, une zone piétonne, une piste cyclable ou une autre voie. La plupart des villes suisses ont des rues étroites ou des places difficiles d’accès. Dans ces zones, le stationnement est strictement limité à des places désignées afin que les véhicules d’urgence puissent se rendre sur les lieux de la catastrophe.

Les conducteurs doivent respecter les points suivants :

– Ne stationnez votre véhicule que dans les emplacements prévus à cet effet. Ne garez jamais votre véhicule ou ne le laissez jamais en deuxième position. Bloquer la route ou même une voie peut mettre en danger la vie humaine,

– Laissez toujours une marge supplémentaire aux véhicules de secours dans les virages. Une seule voiture garée dans un virage peut parfois empêcher le passage des véhicules d’urgence.

Sanctions

Ne roulez pas sur le bord de la route lorsqu’un véhicule d’urgence arrive : des poursuites judiciaires peuvent être engagées.

N’utilisez pas le clignotant pour indiquer un changement de direction (OAO, article 321. 1) : 100 CHF.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à visiter le site du TCS.

https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/conseils/regles-de-circulation/vehicules-urgence.php